Le footing de Noël

Je règle mon pas sur le pas de mon père

Je règle mon pas sur le pas de mon père

Mieux que le Boxing Day, le Running Day. Des restes d’alcool dans les petits orteils, nous avons instauré, depuis 3 ans, un rituel sportif que nous envierait les footballeurs de Grande-Bretagne. Avec mon père, nous chaussons les baskets le 25 décembre pour atténuer les excès de foie gras, de vin blanc, de chapon et autres gourmandises sucrées des agapes du réveillon et anticiper ceux du festin de Noël.

Pas question de battre des records, de fractionné, de séances au seuil, juste un footing tranquille qui s’arrête quand l’un des deux dit stop. Cette année, le soleil et de clémentes températures étant au rendez-vous, nous avons poussé la plaisanterie jusqu’au 15ème km.

Bien sûr, en cette période d’abus alimentaires, l’alcool et la nourriture ont occupé une grande partie de nos discussions :

« Avant-hier, on a découvert une bière, la Paix Dieu … Hum elle était bonne !
– La quoi ?
– Paix Dieu, la paix comme la paix et Dieu comme Zidane»

« Et au fait, c’était comment le week-end dans la Marne ?
– Oh on a goûté de sacré champagne !

« Bon ça va hier, on n’a pas fait trop d’excès, on arrive à courir droit »

Les thématiques sont brièvement abordées et entrecoupées de passage qui pourrait surprendre un individu lambda prenant en route la conversation.

« Mais nom d’une canard amputé, pourquoi donc s’évertuent-ils à construire des batiments aux toitures plates et couvertes de bitumes ?
– Tiens justement, je me suis renseigné la dernière fois. Eh bien, ça coûte moins cher que les toitures chapeau en tuiles! »

« Regarde moi ça, si c’est pas de l’argent jeté par les fenêtres (à propos de plaques en métal fixées au sol au sigle de la Communauté d’Agglo du Douaisis !
– De toute manière, j’ai l’impression qu’à la CAD, y’a un mec qui se lève le matin avec une idée abracadabrantesque. Et lorsqu’il en parle avec ses copains conseillers, aucun n’ose lui dire que c’est de la merde.
– Et on se retrouve avec un tramway qui ne marche pas, avec un archéosite dont on ne fait pas la pub, un parc nautique qui prend l’eau… »

Après toutes ses discussions sans intérêts et avant de remettre les pieds sous la table, nous restera en mémoire la chance, le bonheur d’avoir pu profiter du moment présent en bonne compagnie sous le soleil. Peut-être nous souviendrons-nous aussi de ce porcelet croisé en cours de route !

Groin groin

Groin groin

Vivement Noël prochain !

Publicités

Une réflexion sur “Le footing de Noël

  1. Pingback: Perdre du gras avec la course à pied | Runner λ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s