Le Presque Journal d’un Coureur à Pied #14

jpcp14

Depuis plusieurs dizaines de semaines, j’attends ça et le grand jour est enfin arrivé. Ce dimanche, je cours le Marathon de Rome … Mais avant ça, grâce au Presque Journal d’un Coureur à Pied #14, je vous propose de revenir sur ma dernière semaine de préparation ! Bonne lecture à vous, bonne course à moi !

Lundi 4 avril 2016 : Ouf, pas cité !

Quelle est cette manie que j’ai depuis toujours d’aller vérifier si mon blaze est cité ou ma tronche apparait  à des endroits improbables …  Longtemps, j’ai attendu avec impatience et fébrilité le générique du Club Dorothée espérant voir défiler mon nom alors que je ne disais pas de la carte du Club et que ce n’était même pas mon anniversaire (à mon avis, je ne suis pas un cas unique). J’ai aussi regardé avec intérêt et concentration, le JT, Téléfoot ou Stade 2 les lendemains où j’assistais un match à Bollaert.
Alors quand j’ai eu connaissance du scandale #PanamaPapers, j’ai tout naturellement saisi mon nom dans Google, histoire de vérifier que mon nom n’était pas cité entre Platoche et Messi. Bien que j’étais conscient de n’avoir rien à me reprocher, j’ai été soulagé de ne rien trouver. En revanche, cette recherche m’a permis de retrouver des traces de mon travail professionnel, d’un homonyme en Pays de Loire, de victoires à des jeux concours, d’identifications sur d’anciennes photos de classe et surtout de nombreux résultats de course à pied …
Tiens saviez-vous que j’ai couru la première Holirun de France en 52 minutes et 41 secondes. C’était à Calais en 2014 !

Mardi 5 avril 2016 : Faire du jus

 

«Fais du jus » par ci, « fais du jus » par là, les amateurs de course à pied qui m’entourent n’ont que cette expression à la bouche. Chaque journée de la semaine sera donc officiellement lancé par la réalisation et la dégustation d’un jus d’orange. Donc, j’ai fais du jus d’orange le lundi, le mardi, j’en ferai aussi le mercredi, le jeudi, le vendredi et le samedi en prenant bien soin d’éviter une tendinite du poignet ou un syndrome orange elbow !

Mercredi 6 avril 2016 : Des questions plein la tête 

J’ai des fourmis grosses comme des éléphants dans les jambes. L’envie d’être au jour J est de plus en plus grande. Je suis prêt à affronter cette distance de légende pour la sixième fois (et sans doute pas la dernière). Ne reste désormais que quelques détails pratiques à régler.
Après avoir réfléchi à mon look de course, à la manière dont je pourrai célébrer mon arrivée si je gagne, à la liste des choses à ne surtout pas oublier (les documents de courses, les pansements pour tétons, le Nok, le mental de guerrier..), je prends cinq minutes pour me poser et réfléchir à l’après …
Rapidement, j’enchainerai sur l’Urban Trail de Caudry, peut-être le 20km de Maroilles et le 10 km de Douai (à voir), puis viendra le temps de découvrir le 1er Beer Lovers’Marathon de Liège. Suivra une petite période de repos avant d’entamer sereinement la préparation pour le Trail de la Côte …
Ensuite, pour 2017, tout reste ouvert … Un nouveau marathon européen ? Une course en France ? Un trail plus long ?
N’hésitez pas si vous avez des idées ou des suggestions, notamment de marathons sympas à partager ! Je suis preneur !

Jeudi 7 avril 2016 : Avoir mal partout

Avoir mal au mollet droit le lundi matin puis au mollet gauche l’après-midi.
Avoir une douleur dans le bas du dos le mardi,
Avoir mal à la cuisse gauche le mercredi matin puis au mollet droit le matin,
Avoir une douleur dans le cou, le vendredi …

Pourquoi la semaine précédant un marathon, j’ai toujours mal partout ?

Vendredi 8 avril 2016 : Ecouter Manu Chao

Dimanche, je cours mon 6ème marathon. J’ai donc déjà testé un tas de conseils et astuces glanés à droite à gauche sur des sites spécialisés, lors de conversations avec des fortunes diverses … Mais s’il ne fallait garder que quelques rituels, celui-ci arriverait en tête : écouter du Manu Chao.
C’est par le plus grand des hasards que quelques jours avant mon deuxième marathon, Paris 2014, l’écoute d’un cd de Manu Chao, le Baionarena, m’a fait beaucoup de bien mentalement (pour évacuer le trop plein d’énergie lié à l’impatience) et physiquement (quelques déhanchées et sauts aléatoires pour se défouler et se dégourdir).
Depuis, le rituel est resté et à chaque avant-veille et veille de marathon, j’ai remplacé la consommation de Malto (que j’avais du mal à digérer) par une écoute festive et dansante de Manu Chao !

Et y’a pas de raison de changer les habitudes ! Et bim, tous avec moi !

Samedi 9 avril 2016 : Fin de Prépa

Entamé le … février , ma prépa a officiellement touché à sa fin aujourd’hui à l’heure précise où j’ai retiré mon dossard au Palais des Congrès de Rome.

Une prépa marathon en quelques chiffres

44 sessions d’entrainement pour 467,93 km, soit une moyen de 10,63 km par session
>>> des belles sorties longues
>>> cinq paires de chaussures portés
>>> 44 heures 11 minutes et 13 secondes passés baskets aux pieds
>>> Des centaines de chansons écoutés en courant (principalement du rap et des chants corses)
>>> 37497 calories brûlés
>>> plein d’autres récupérés pour recharger les batteries
>>> des milliers de points Runnig Heroes accumulés
>>> dix Presque Journaux d’un Coureur à Pied écrits
>>> tout un tas de compagnons de courses (des collègues, mon papa, des amis, …)

Dimanche 10 avril 2016 :

Cette semaine, je n’ai couru comme le prévoyait mon plan d’entrainement que 45 minutes maximum … J’ai ressenti la même frustation que :

  • lorsque, gamin, mon père m’autorisait seulement à regarder un match de foot jusqu’à la mi-temps avant d’aller dormir …
  • lorsque je suis en voiture et qu’on a du mal à capter alors que la radio diffuse Vivo per lei ou My Heart will go on !
  • lorsque mon frère a foiré un appel à  » Fa si la Chanter  » alors que j’étais le premier à avoir découvert le titre mystère  » Pour le plaisir  » d’Herbert Léonard … Un cadeau de ouf nous tendait les bras, mais à croire que le hasard n’aime pas les ringards.
  • lorsque je vais chez mon boulanger et que le client devant moi prend le dernier pain aux raisins.
  • lorsque je décide de faire une grasse mat’ et que ma grand-mère m’appelle à 8h du mat’ … Bon elle se rattrape en me faisant des gâteaux, donc je la pardonne !
  • lorsque je mate un reportage sur la Corse ou la Bretagne et que je suis affalé dans mon canapé !

Bon allez, il est 7h du matin et dans une heure et des spaghetti, j’entame mon marathon ! Pour ceux que ça intéresse… Vous pourrez découvrir mon résultat sur ma page Facebook  » Le Muvrin qui Court « 

Publicités

Une réflexion sur “Le Presque Journal d’un Coureur à Pied #14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s