J’ai couru le 1er trail urbain de Caudry

caudry.jpgLe principe de l’épreuve est simple : un parcours de 13,5 km aux quatre coins de la ville à la découverte de quelques lieux symboliques de la commune … Courir et découvrir, deux bonnes raisons de m’aligner au départ du 1er trail Urbain de Caudry, le dimanche 24 avril 2016. Retour sur une première édition très réussie !

A 10h15, après quelques explications sur le déroulement de la course, le peloton entame un enchainement collectif tout en musique. La bonne humeur et la convivialité n’ont pas, contrairement au soleil, fait faux bond. Les visages sont souriants, les rires éclatent, les applaudissements sont nombreux lorsque s’ élancent les joëlettes de Dunes d’Espoir … Quelques minutes plus tard, sous une pluie de confettis, la première des 5 vagues de coureurs, dont je fais partie, s’élancent … C’est parti.

26615286865_3738ffbeb2_o

Entre bouquins et chansons populaires
Quelques centaines de mètres à peine après le départ, nous nous faufilons entre deux rangées de bouquins à la bibliothèque. J’avoue, j’ai regretté d’avoir omis ma carte d’adhérents, ç’eut été l’occasion d’emprunter le livre de Nabilla. Mais bon, on n’est pas là pour parler culture, nous montons à l’étage avant de redescendre et nous diriger vers un nouveau lieu insolite. Cette fois, nos baskets nous guident vers le café le Saint-Bernard. Sur place, nous sommes accueillis par de joyeux clients attablés nous encourageants en chansons. Du Michel Sardou, si j’ai bonne mémoire.

 » Attention ça glisse « 
A l’entrée de Sports Concept, nous sommes accueillis par les  » Attention, ça glisse « , ce complexe sportif d’habitude réservé aux footballeurs en salle, aux amateurs de musculation, cède pendant quelques heures ses couloirs aux coureurs à pieds … Après tout, dans multisport, il y a sport, et multi aussi !
Nous poursuivons notre aventure en direction de la base de loisirs, le long de l’étang, nous doublons les marcheurs en route pour leur 6 km et adressons quelques signes amicaux aux pêcheurs

26351208280_25ec82bdbd_k

Encouragés par les mémés
Si l’on se doute de certains lieux, on ignore encore à ce moment là, vers quel autre lieu l’on se dirige. A leur fenêtre, les mamies nous encouragent, nous font de grands signes. Nous entrons désormais dans la maison de retraites, on sent bien que notre présence est appréciée par les locataires et par le personnel soignant .
Après avoir fait le tour du propriétaire, remonté quelques couloirs, nous ressortons du bâtiment et reprenons notre chemin …

Un ravito bière et pâté
Cette fois, ce sont les habitués du café le Jubilé qui nous attendent. Ils ont mis les petits plats dans les grands en préparant un ravitaillement pâté et bière. Hors de question de sortir sans s’en mettre un petit derrière la cravate …

Supportés par des chiens, des anciens combattants et des pom-pom girls
Et hop, passage par la gare routière, le club cynophile où un sosie canin de  Milou m’a encouragé de tous ses aboiements. Nous sommes à l’entrée du centre commercial. L’expression  » faire une course au supermarché  » n’aura jamais porté aussi bien son nom. Nous parcourons Leclerc puis Decathlon, sans même être embêté par un vendeur. Nous avons désormais passé la mi-parcours, sur le bord du parcours, les  » attention dans les escaliers, ça glisse  » côtoient les  » bravo  » et les  » félicitations ». Les drapeaux des anciens combattants sont de sortie, les pom-pom girls se dandinent sur du Soprano, nous nous courons encore … avec un peu de chance, nous aurions même pu nager les bassins de l’ancienne piscine découverte n’étaient pas vides.

Balade en centre-ville avant l’arrivée
Nous traversons successivement le théâtre, le musée de la Dentelle , une salle de musique.  A chaque fois, des animations ont été mises en place. On danse country ou zumba, on joue de la musique. A la mairie, après l’ascension d’un escalier en colimaçon, nous traversons la salle du conseil municipal. On connait beaucoup de ses lieux, mais on les redécouvre d’un autre oeil. Sorti de la mairie, j’ai couru jusqu’à l’église pour la première fois de ma vie. Jusqu’à la basilique, et même mieux, dans la basilique.
Nous traversons enfin la Salle des tullistes, des gymnastes s’y entrainent, des enfants nous y attendent, les mains tendus. Sympa cette haie d’honneur avant l’arrivée à la base de loisirs !

Voilà, j’ai bouclé l’urban trail de Caudry, j’ai ma médaille et de bons souvenirs plein la tête … Tout a été rendu possible par la mobilisation des nombreux bénévoles qui ont œuvré à la réussite de cette première : distribution des dossards, accueil, sécurité sur le parcours  » Attention, ça glisse  » , signaleurs, photographes (merci à Benoit Pruvot, Jacques Grassart et Jérémy Noblecourt pour les photos ci-dessous), animations diverses dans chaque lieu traversé … Vraiment merci à tous … Il n’aura manqué qu’une seule chose : le soleil ! Mais bon, ce sera pour la deuxième édition. Promis !

 

Publicités

4 réflexions sur “J’ai couru le 1er trail urbain de Caudry

  1. Une bonne expérience en effet. Une première réussie. Seul bémol, des coureurs sans scrupule sont partie dans la mauvaise vague, ce qui entraine une vraie difficulté pour l’organisation qui doit ensuite établir un classement en recherchant les erreurs…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s