Trail de la Côte d’Opale : Mental dans les chaussettes, jolis panoramas dans les mirettes !

tco20162

Il y a une semaine, à l’heure où je vous écris ces lignes, j’étais en train de galérer dans les paysages de la Terre des 2 Caps à me dépétrer dans les dunes, dans les sentiers de sables mous …  A croire que j’aime que  ça, car pour la 5ème année d’affilée, j’étais au départ du Trail Côte d’Opale. Après une première sur le 18 km et trois autres sur le 31 km, j’étais, dimanche 11 septembre, au départ du 42 km … Retour sur cette expérience éprouvante mais enrichissante !!!

Le  TCO reste le TCO

Bien sûr, il y a eu quelques changements cette année. Le village course a déménagé et a quitté le centre-ville pour prendre possession des champs dans la périphérie de Wissant. Tout ça pour des raisons de sécurité et par peur de dangereux fanatiques qui viendraient troubler cette calme bourgade … Bon, bref !!!

A part ça, le TCO reste le TCO : une ambiance conviviale, de chaleureux supporters sur les bords de route qui crient votre prénom, une solidarité entre les coureurs, une médaille de finisher mais pas pour tout le monde, un t-shirt finisher avec écrit dessus  » Trail de la Côte d’Opale « , une toute petite poignée d’abrutis qui continuent de jeter par terre leurs gels, et puis surtout de paysages toujours aussi magiques

Des paysages toujours aussi magiques

J’ai beau savoir que je vais souffrir, je reviens toujours au TCO pour cette principale raison : les paysages ! Tu me diras que les paysages, je peux aussi en profiter sans les douleurs du TCO … C’est tellement vrai  ! Mais si tu es un brin sportif, je t’invite à venir goûter à la saveur de la découverte de ces panoramas en plein effort : la falaise du Cap Blanc Nez, la petite cascade de Strouanne, la vision des côtes anglaises au loin, les chemins de terre et leurs vues imprenables sur l’horizon maritime, la petite forêt d’Haringzelle, les dunes sauvages de Slack et son impression d’isolement du monde, le fort d’Ambleteuse, les sentiers côtiers du Cap Gris Nez.  Des étendues sauvages riches de couleurs, une flore variée, un horizon maritime …

Un échec mental

Si l’escapade touristique a été sympathique et m’a permis de découvrir quels endroits méconnus, le parcours sportif a été plus chaotique … Les jambes étaient là pourtant, mais le mental a lui flanché à la première occasion. Jusqu’au 27ème km, aucun souci, et l’entrée dans les Dunes de Slack a sonné le glas !!!  Tel un tennisman français, j’ai lâché mentalement (enfin à la différence d’un tennisman français, je n’ai pas lâchement abandonné). A la première difficulté, mon mental s’est fait la malle.

Autant dire que les kilomètres restants ont été longs … D’autant plus longs, que j’ai écumé ces chemins et qu’à cet instant je connais exactement les difficultés qu’il me reste à affronter, les longues lignes droites sur la plage , les chemins du GR120, les sentiers dunaires … Bref, après avoir couru les 30 premiers kilomètres en un tout petit peu plus de 3h (conformément à l’objectif fixé au départ), j’ai mis plus de 3h10 pour boucler mon 5ème TCO , soit une heure de plus que prévu !!! Putain de mental en mousse… Pfff

Une pluie de records

Malgré la défaillance, mon appli de course, Runtastic, m’a annoncé à mon arrivée une pluie de records personnels…

1 >>> Plus long temps de course : tu m’étonnes Simone, j’ai couru pas moins de 6h10  battant à cette occasion le record précédent établi il y a peu sur le Beer Lovers’ Marathon, mais j’avais bu 17 bières sur le parcours … Record quand même !
2>>> Plus longue distance parcourue : c’est vrai, c’est une constante sur le TCO, on court toujours plus que prévue … Et là bim, tu pars pour un marathon (42 km,195 pour rappel pour les néophytes, ) et tu rajoutes 6,5 km de plus tranquillou. Mieux vaut être prévenu, parce que ça fait drôle quand tu penses prochainement arriver et qu’il te reste autant de trajet !!
3 >>> Plus grand nombre de calories dépensés : j’avoue, j’ai jamais compris comment un téléphone ou une montre pouvait calculer cette donnée, mais bon, record quand même !!! Avec 4250 calories dépensés , j’ai fait un hold-up … La bière d’après-course était amplement mérité !

Mais aussi …

4 >>> Plus grand nombre de litres d’eau consommés : comment font tous ces gens s’alignant au départ avec juste une petite gourde … J’ai pour ma part consommé pas moins de 6,5 litres …
5 >>> Plus grand nombre de chansons écoutés : si l’on enlève les 2 premiers kilomètres et les quelques portions où j’ai  papoté avec des amis coureurs qui ont couru un peu avec moi, où j’ai ôté mon casque, mes oreilles ont eu le plaisir d’écouter pas moins d’une petite centaine de chansons … Du rap, du rock, de la variété, quelques chants corses !!!
6 >>> Plus grand nombre de points péchos pour Running Heroes : 48 km et 6 h d’efforts, ça fait 306 points sur Running Heroes !!! Des points qui jusqu’ici ne servaient pas à grand chose, mais qu’on peut transformer depuis peu en don à des associations !!!

Et si Runtastic avait eu connaissance des quelques données qui suivent, j’aurai sans aucun doute été accueilli par des femmes nues sur le bords des routes scandant mon nom et jetant allégrement des confettis sur mon corps marqué par l’effort … Elles se seraient ensuite battues pour avoir la primeur, voire la chance inouïe de m’éponger le front langoureusement avant de me couvrir de bisous et de me décorer d’une médaille de finisher …

Mais, hélas, je n’ai même pas été encouragé par mon fan-club familial composé de mon père et de mon frérot qui a loupé mon arrivée d’une minute, la médaille m’a été remise par un barbu et en guise de récompense, j’ai eu droit à deux paquets de Tendres Perles de Tipiak qui avant d’être englouties auront servi en maracas pour divertir mon filleul !!!

Je le savais, j’aurai dû persévérer dans le football …

Une expérience unique

9c3439_39185fd47b714081b55015202b06c604.png

Donc de ce TCO, il restera un t-shirt, une médaille, deux paquets de Tendres Perles, un paquet de belles images, un mental qui a flanché … mais le TCO ne serait pas le TCO sans une expérience annuelle inédite … Si l’an dernier, j’avais bouclé les 5 derniers en chaussettes, cette année, j’ai réalisé dans un moment de folie inconsciente, sans doute un peu émoussé par la fatigue  une expérience gastronomique … En écrivant ces quelques lignes, je me demande encore ce qu’il s’est passé dans ma tête pour que j’ai cette envie irrépressible de mélanger du Coca et de la Saint-Yorre tout en me délectant de bretzel, de carrés de chocolat, et d’un quartier d’oranges … Autant vous prévenir, ne tenter jamais cette expérience, c’est d’un intérêt gustative plus que déplorable !!!

Le TCO 2016 est fini, vive le TCO 2017 !!!

PS : Bravo aux organisateurs, merci à tous ces anonymes pour leurs encouragements, petite dédicace spéciale à mes crêpiers préférés du Cran Gourmand à Audresselle, à David pour ces quelques centaines de mètres courus en ma compagnie, à Phiphi pour son bel exploit sur le 62 km (il a réussi à me doubler …), à mon papa qui a couru le 14 km la veille !!! Et d’avance merci à tous ceux qui auront été jusqu’à la fin de cet article !!!

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Trail de la Côte d’Opale : Mental dans les chaussettes, jolis panoramas dans les mirettes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s